Imagerie médicale : radio, IRM, scanner, échographie

SERVICE D'IMAGERIE MÉDICALE PÉDIATRIQUE

Service
Imagerie Médicale Pédiatrique
Hôpital Trousseau

.

Le service d’Imagerie Médicale Pédiatrique représente une plaque tournante de l’hôpital Trousseau (issu du groupe hospitalier Sorbonne Université). Son plateau technique permet la prise en charge des enfants hospitalisés ou externes en assurant la continuité des soins 24h/24, et 7 jours sur 7.

L’équipe du service d’imagerie médicale est constituée de 12 médecins radiologues, 22 manipulateurs en électroradiologie médicale, 1 agent de service hospitalier, 5 aides-soignants, 4 secrétaires médicales, 2 cadres de santé et 1 cadre supérieur.

L’unité s’engage dans une démarche active en faveur de l’enseignement (environ 6  internes par semestre, 12 étudiants hospitaliers par an et 20 étudiants manipulateurs radio/an) et en faveur de la recherche clinique à travers la participation à plusieurs protocoles de recherche.

Le service est composé de plusieurs appareils diagnostics et interventionnels :

  • 1 IRM 1,5 Tesla General Electric (ouvert aux rendez-vous de 8h à 18h 5 jours/7)
  • 1 scanner Siemens (ouvert aux rendez-vous de 9h à 18h 5 jours/7 et 24h/24 7 jours/7 pour les urgences de l’établissement)
  • 2 salles de radiologie conventionnelle permettant de réaliser tous types d’examens : osseux, pulmonaires, digestifs, urinaires, arthrographies…
  • 3 salles d’échographie, dont 1 dédiée aux échographies obstétricales.
  • 1 salle EOS

La prise en charge des patients hospitalisés et des urgences est assurée 24h/24, 7 jours/7.

Le service est spécialisé dans l’imagerie pédiatrique et prénatale. Il prend en charge les examens d’imagerie de toutes les sur-spécialités pédiatriques de l’établissement, répond aux besoins du territoire de santé et assure une activité de recours à l’échelle régionale et nationale.

Le service réalise plus de 3500 scanners et 3850 IRM par an. En moyenne, 25 % des examens sont réalisés pour des patients hospitalisés et 25% pour des patients des urgences. La radiologie conventionnelle représente 41750 examens par an, dont 5145 EOS (chiffres 2019).

Liens :

Société française de radiologie
Société francophone d’imagerie pédiatrique et prénatale
Association française des professions paramédicales en électro-radiologie

Le personnel médical

Service : Radiologie

Chef de service

Pr HUBERT DUCOU LE POINTE

01 44 73 65 11
01 44 73 68 30

Unité : Radiologie

Chef de service : Pr. Hubert DUCOU LE POINTE

Responsable UF : Pr HUBERT DUCOU LE POINTE

Liste des consultations

  • Radiodiagnostic et imagerie médicale

Sans consultation

  • Pr ELEONORE BLONDIAUX (PUPH)
  • Dr FRANCOIS CHALARD (PRCONTR)
  • Dr JUSTINE CHANCLUD (CCA-AHU)
  • Dr VALERIA DELLA VALLE (PHPT)
  • Dr CATHERINE NAHAMA ALLOUCHE (PRATTACH)
  • Dr TOAN NGUYEN (PHTPA)
  • Dr SASKIA VANDE PERRE (CCA-AHU)

Pour prendre rendez-vous pour un examen d’imagerie pour votre enfant, merci d’adresser un mail à l’adresse suivante :
radiologie.trs@aphp.fr  en donnant les renseignements suivants :

  •  nom et prénom de l’enfant
  •  date de naissance de l’enfant
  • numéro de téléphone
  • adresse postale
  • adresse mail
  • joindre l’ordonnance ou demande d’examen

Vous serez recontacté sous 48h ( jours ouvrés).

Pour les femmes enceintes qui ont besoin de prendre rendez-vous pour une échographie obstétricale ou anténatale, prendre rendez-vous via Doctolib en cliquant ici

Hôpital Armand-Trousseau
26 Avenue du Dr Arnold Netter, 75012 Paris
01 44 73 74 75

Moyens de transports

Bus 26 : Cours de Vincennes
Bus 29,56 : Avenue de Saint-Mandé
Bus 64 : Hôpital trousseau

Métro
Ligne 1 : Porte de Vincennes, Nation
Ligne 6 : Bel-Air, Picpus
Ligne 8 : Daumesnil, Michel Bizot

Rer A : Nation

Tramway 3 : Montempoivre, A-David-Néel

Pour contacter le service : radiologie.trs@aphp.fr

Le service se situe : Bâtiment Chigot – porte 22 niveau 0 – voir le plan

Pour contacter le service : radiologie.trs@aphp.fr

Adresse : 26, avenue du docteur Arnold Netter 75012 PARIS

Le service se situe : Bâtiment Chigot – porte 22 niveau 0

 

Odile TOURNEMOL Cadre supérieur : odile.tournemol@aphp.fr

Thomas MAZET cadre de santé : thomas.mazet@aphp.fr

Nadège NICON cadre de santé: nadege.nicon@aphp.fr

Rendez-vous

→ Quels sont les délais pour obtenir un RDV ?

Voici les délais pour obtenir un rendez-vous selon les modalités. A noter que ces délais sont donnés à titre indicatifs et peuvent varier selon la période et d’éventuels impondérables.

  • Radiologie conventionnelle: < à 1 semaine
  • EOS: < à 1 semaine
  • Examens uro-digestif:
    • Cystographie / TOGD : 3 semaines
    • Lavement : 4 semaines
  • Scanner:
    • Standard : 1 semaine
    • Sous sédation : 2 semaines
  • IRM:
    • Standard : 8 semaines
    • Sous sédation : 8 semaines
    • Sous anesthésie générale : 4 semaines
  • Échographie :
    • Standard : 2 à 3 semaines
    • Anténatale : 1 à 2 semaines

→ Quelles sont les plages horaires de RDV pour les examens ?

Les rendez-vous sont accessibles du lundi au vendredi sur des plages dédiées (certaines plages sont réservées aux patients hospitalisés), selon des vacations qui sont programmées en fonction de la localisation de l’examen (digestif, osseux, crâniens, etc.) et comprises dans les tranches horaires suivantes :

  • Échographie : 8h30 – 17h
  • Radiologieou EOS : 8h30-17h
  • Scanner: 9h – 18h
  • IRM: 8h15 – 18h

→ Comment puis-je annuler un rendez-vous ?

Pour annuler un rendez-vous, vous devez nous contacter à l’adresse suivante : radiologie.trs@aphp.fr et préciser le nom de l’enfant, le type, la date et l’heure de l’examen

Tout place libérée profite à un autre enfant, merci de votre compréhension.

Ordonnance

→ Est-ce obligatoire d’avoir une ordonnance pour réaliser l’examen ?

La prescription médicale (ordonnance) est, d’un point de vue règlementaire, obligatoire pour effectuer un examen d’imagerie. Sans cette prescription médicale, il est impossible de réaliser l’examen (absence d’indications sur la nature et le contexte de l’examen).

J’ai perdu mon ordonnance, puis-je faire l’examen le jour où j’ai RDV ?

La prescription médicale (ordonnance) est obligatoire pour réaliser l’examen. Vous devez vous en procurer une nouvelle auprès de votre médecin prescripteur et venir avec au rendez-vous prévu.

Combien de temps une ordonnance est-elle valide ?

Une prescription médicale (ordonnance), à partir de sa date d’émission par le médecin prescripteur, est valable pendant 12 mois. Au-delà, il est nécessaire d’obtenir une nouvelle ordonnance.
Attention, une ordonnance pour acheter un produit de contraste est valable 3 mois.
Plus d’info sur ameli.fr

Résultats

→ Quels sont les délais pour obtenir les résultats ?

  • Si vous consultez sur Trousseau, vos résultats (images et compte-rendu) seront accessibles directement par le médecin prescripteur, il est inutile de venir les chercher.
  • Si votre médecin n’est pas à Trousseau, vos résultats d’examen d’imagerie seront disponibles sous 72 heures ouvrées, à l’accueil du service d’imagerie de 09h à 17h.
    En effet, nos examens sont relus par un second radiologue senior, ce qui explique ce délai.

→ J’aimerais récupérer l’ensemble des examens fait par mon enfant. Comment dois-je faire ?
Il faut faire une demande écrite (courrier ou e-mail) à la direction de l’établissement ou le service Relations avec les usagers aux coordonnées suivantes :

  • Mail : usagers.trs@aphp.fr
  • Courrier : Service relations avec les usagers / 26 avenue du docteur Arnold Netter 75012 PARIS
  • Téléphone : 01 44 73 73 25

Il vous faudra fournir les pièces justificatives suivantes :

  • Votre pièce d’identité en cours de validité ;
  • Le livret de famille complet ou extrait d’acte de naissance ;
  • Le cas échéant, la décision de justice statuant sur l’autorité parentale (jugement de divorce…).

Le délai de communication est de 8 jours ouvrés lorsque les informations datent de moins de 5 ans, et de 2 mois, lorsque les informations médicales datent de plus de 5 ans (Code de la santé publique, Art. L1111-7).

Paiement

→ Quel est le prix de l’examen ? Y at-il des dépassements d’honoraires ?

Tous les médecins qui travaillent dans le service sont conventionnés secteur 1. Les tarifs pratiques sont donc ceux définis par la sécurité sociale sans aucun dépassement d’honoraire.
Si vous n’avez pas de mutuelle, il restera à votre charge 30% des tarifs de convention.
Pour plus d’info : http://www.ameli.fr

→ Comment dois-je faire pour payer ?

  • Directement dans le service : caisse dans le service de radiologie, ouverte le lundi/mardi/ jeudi /vendredi de 8h30 à 16h.
  • Au sein de l’hôpital : 2 caisses centrales au rez-de-chaussée du bâtiment Pallez porte 29, ouvertes chaque jour de semaine   8h30 à 17h15.
  • En ligne : vous pouvez également payer sur le site Internet de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, (lien vers la page   web)  rubrique « Payer en ligne »

→ Je ne suis pas assuré(e) à 100%, puis-je quand même réaliser mon examen ?
Oui. Il est nécessaire de passer en caisse (Bâtiment Pallez – Porte 29) afin de régulariser la situation (la facture vous sera envoyée à domicile).

Examens

→ Combien de temps vais-je rester dans le service ?

  • Radiologie conventionnelle : 30 à 60 min
  • Echographie / EOS : 30 à 45 min
  • Cystographie / Echocysto / Lavement / TOGD : 1h à 1h30
  • Scanner / IRM : 1h (sans sédation)
  • Echographie anténatale : 1h à 1h15
  • Arthroscanner : 1h à 1h30
  • Examens sous sédation : 3h à 4h

→ Quels documents  dois-je amener le jour de l’examen ?

Vous devrez vous présenter à l’accueil du service à l’heure inscrite sur votre convocation en présentant obligatoirement une pièce d’identité de votre enfant afin que le personnel vérifie son identité, son ordonnance et :

  • IRM : la fiche de contre-indications remplie
  • Cystographie / Echocysto : le résultat de l’ECBU (examen des urines)
  • Sédation : consentement éclairé signé par les deux parents

→ Qu’est-ce que la sédation ?

La sédation est utilisée pour les enfants de 6 mois à 3 ans ½ (< à 20kg) afin de faciliter la réalisation d’une IRM ou d’un scanner. Cela consiste à administrer en intra-rectal du Pentobarbital permettant l’endormissement de votre enfant sur prescription du médecin radiologue. L’immobilité de votre enfant est indispensable à la réalisation de l’examen.
Votre enfant doit être à jeun et fatigué (absence de sieste au préalable). Une fois le médicament administré, vous pourrez donner à manger à votre enfant, cela facilitera l’endormissement.
Plus votre enfant sera fatigué, plus vite il s’endormira. L’endormissement peut prendre de 20min à 1h. Par mesure de précaution et à partir de l’administration du médicament, nous surveillerons la saturation en oxygène de l’enfant à l’aide d’un oxymètre de pouls avant et après l’examen.
Une fois l’examen réalisé, il faudra attendre le réveil de votre enfant pour obtenir l’autorisation de sortie par le médecin radiologue. Le réveil intervient généralement dans l’heure qui suit la fin de l’examen.

→ Est-ce que j’ai le droit de rester avec mon enfant ?

Pour la plupart des examens, les parents sont autorisés à accompagner les enfants. Cependant, suivant le type et la durée de l’examen, il est possible que cela soit refusé.

→ Mon enfant à un traitement. Faut-il l’interrompre ?

Aucun examen d’imagerie pédiatrique ou anténatale ne nécessite d’interrompre un quelconque traitement.

→ Mon enfant est malade. Quand faut-il prévenir le service ?

Si votre enfant est malade (difficultés respiratoires) merci de prévenir le service radiologie.trs@aphp.fr afin de savoir si la sédation pourra être effectuée

→ Puis-je amener le doudou ou la tétine de mon enfant le jour de l’examen ?

Si votre enfant a un doudou ou une tétine, et que sa présence peut faciliter l’attente ou la réalisation de l’examen, n’hésitez pas à l’amener le jour du rendez-vous.

→ Mon enfant doit-il être à jeun ?

Les enfants n’ont pas besoin d’être à jeun pour la plupart des examens d’imagerie.
Les exceptions sont :

  • Examens sous sédation
  • Entéro-IRM ou entéro-scanner
  • TOGD
  • Radiologieou EOS : 8h30-17h
  • Scanner: 9h – 18h
  • IRM: 8h15 – 18h

→ Comment puis-je annuler un rendez-vous ?

Pour annuler un rendez-vous, vous devez nous contacter à l’adresse suivante : radiologie.trs@aphp.fr et préciser le nom de l’enfant, le type, la date et l’heure de l’examen

Tout place libérée profite à un autre enfant, merci de votre compréhension.

Rayonnements et produits de contrastes

→ Qu’est-ce que les Rayonnements ionisants et quels sont leurs effets ?

Les méthodes d’explorations par imagerie sont nombreuses : radiographie simple, scanner, échographie et IRM pour ne citer que les plus fréquentes. Rappelons tout d’abord que l’échographie utilise des ultrasons, que l’IRM consiste à étudier la relaxation des protons des atomes d’hydrogènes préalablement excités par une onde radiofréquence et que les radiographies ou le scanner ont recours aux rayons X. Les rayons X sont des rayonnements invisibles capables de traverser le corps humain qui les arrête partiellement. C’est le caractère ionisant de ces rayonnements X qui est source de questionnement.
Si le risque des rayonnements ionisants ne doit pas être sous-estimé, il ne faudrait pas que la crainte d’effets secondaires soit responsable d’une perte de chance pour les enfants et fasse oublier les importants bénéfices apportés par l’imagerie aux malades. Grâce à ces examens, les radiologues réalisent des diagnostics rapides et précis qui permettent de traiter plus rapidement les patients et de suivre l’efficacité de leur traitement.
Pour plus de renseignements sur les rayonnements ionisants :
Fiche information patient de la SFR – Rayonnements ionisants
Page Radioprotection des patients de l’IRSN
Page Radioprotection en pédiatrie de la SFR

→ Je suis enceinte et je dois passer un examen de radiographie ou de scanner. Y-a-t-il un risque pour mon bébé ?

Informer les professionnels de santé de sa grossesse est important car cela permet d’expliquer certains symptômes que vous pouvez ressentir. Mais cela permet également quand vous êtes malade de vous traiter en évitant les traitements potentiellement dangereux pour votre enfant. Cette attitude est également vraie pour les rayons X. Bien que le risque soit très faible, l’attitude générale est de reporter, si cela est possible, l’examen après la grossesse. Si l’examen est nécessaire, étant donné la plus grande sensibilité de l’embryon aux rayonnements ionisants, et notamment en début de grossesse, l’attitude est de remplacer l’examen par un examen non irradiant. Si cette substitution n’est pas possible et qu’il est important pour vous traiter de faire cet examen, celui-ci sera effectué en optimisant sa technique pour réduire la dose délivrée. En pratique, seuls les examens intéressant l’abdomen et le petit bassin en tomodensitométrie peuvent poser problème. Les simulations et les calculs effectués par les physiciens montrent que la dose reçue par l’enfant à naître est habituellement très faible et n’augmente pas le risque naturel de malformations qui est de l’ordre de 3% des naissances. Seuls des examens de radiologie interventionnelle ou des actes de radiothérapie peuvent dépasser le seuil des effets malformatifs et faire envisager une décision vis-à-vis de la poursuite de la grossesse. En cas d’exposition pour une radiographie ou un scanner, alors que vous ne saviez pas que vous étiez enceinte, il ne faut donc pas s’inquiéter exagérément, mais reprendre contact avec le radiologue qui a réalisé l’examen et lui demander de faire estimer la dose reçue afin de confirmer qu’il n’existe pas de risque réel pour votre futur enfant.
Pour plus de renseignements sur les rayonnements ionisants et la grossesse :
Fiche information patient de la SFR – Rayonnements ionisants
Fiche de l’IRSN sur la grossesse et les rayonnements ionisants

→ Qu’est-ce les produits de contrastes et quels sont leurs effets ?

Votre médecin vous a proposé un examen d’imagerie. Il sera pratiqué avec votre consentement. (Vous avez en effet la liberté de l’accepter ou de le refuser). Pour réaliser cet examen le radiologue peut être amené à utiliser un produit de contraste.
C’est une substance injectable ou ingérable qui améliore la visualisation des organes explorés. Il existe plusieurs catégories de produit de contraste. Les plus utilisés actuellement sont les produits de contraste iodés (PCI) et les produits de contraste gadolinés (PCG) utilisés en IRM. Depuis peu un produit de contraste gazeux est utilisé en échographie. Les plus anciens de ces produits de contraste sont ceux utilisés pour l’exploration du tube digestif à base de sulfate de baryum
Pour plus d’informations sur les produits de contrastes :
Fiche information patient de la SFR – Produits de contraste

Questions diverses

→ Comment obtenir des bons de transports pour l’ambulance ?

Les bons de transports sont des prescriptions médicales : c’est le médecin prescripteur ou traitant qui doit vous le fournir avant l’examen, sous peine de non remboursement. Plus d’info sur ameli.fr