Le séjour de votre enfant ( service d’oncologie hématologie pédiatrique)

Le séjour de votre enfant ( service d’oncologie hématologie pédiatrique)

La chambre

Comment aider votre enfant à accepter son arrivée et son séjour à l’hôpital ?

S’il est petit, pensez à lui apporter son objet préféré et si vous devez partir, à lui laisser un objet qui vous appartient. Vous pouvez lui apporter des jeux et des objets personnels ainsi que ses vêtements.

Nous vous demandons de limiter l’encom-brement des chambres afin de permettre au personnel de maintenir un état d’hygiène irréprochable.

Nous insistons sur la nécessité d’établir une rotation des objets afin qu’il y ait en permanence au maximum une ou deux peluches, 2 ou 3 dessins, posters ou photos, 2 livres, des jeux ou jouets rangés dans une seule caisse fermée à proximité du lit.

Nous vous remercions de bien vouloir prévenir l’équipe et votre enfant de vos départs et retours auprès de lui. Si vous n’êtes pas certain de l’horaire de votre retour, mieux vaut rester flou ou proposer à l’enfant de l’appeler pour lui préciser plus tard.

Votre enfant risque d’être inquiet sur sa maladie, sur ce qu’on va lui faire. N’hésitez pas à lui expliquer aussi simplement que possible, et à faire appel à l’équipe qui peut vous y aider.

Il est important que les contacts avec ses frères et sœurs, ses amis, sa famille, son école soient favorisés, de nombreux moyens pourront y contribuer : visites autorisées quel que soit l’âge des frères et sœurs (après accord médical), lettres, dessins, téléphone, à adapter en fonction de son état et de ses souhaits. L’emploi de scotch et de punaises est strictement interdit dans les chambres afin de préserver l’état des locaux.

 Si un autre enfant partage la même chambre que votre enfant, nous vous remercions de ne pas lui dispenser de soins et de ne pas toucher aux appareils utilisés pour lui (pompes, pousse-seringues…).

Seuls les enfants hospitalisés peuvent manger dans les chambres. L’utilisation des douches et WC dans les chambres leur est exclusivement réservée.

Le bracelet nominatif

À l’arrivée, un bracelet sera placé au poignet de votre enfant comportant son identité. Il est important que l’enfant ait toujours un bracelet pendant toute la durée de l’hospitalisation. Nous vous remercions d’être vigilants quant au port de ce bracelet et le signaler au personnel si votre enfant ne le porte pas.

Le lavage de mains

Un lavage des mains rigoureux et systé- matique sans bague, bracelet ou montre est indispensable pour toute personne entrant dans la chambre de votre enfant afin de respecter les principes d’asepsie.

Les infirmières vous expliqueront les diffé- rentes techniques de lavage au savon anti- septique-eau ou de friction avec solutés hydro-alcooliques

Les risques infectieux

Les infections nosocomiales

Ce sont des infections qui surviennent à l’hôpital. Elles sont dues, soit à des agents microbiens extérieurs (transmis par l’air, les mains, la salive, l’alimen- tation) soit aux propres bactéries de l’enfant présentes surtout sur la peau, dans la bouche et le tube digestif.

Les cathéters veineux centraux sont aussi une source d’infection. Les mesures d’hygiène préventives ont pour objectif de limiter le risque d’infection. Le pansement ne doit jamais être mouillé et doit rester parfaitement clos. Les bains sont interdits.

Une pancarte sur la porte signalera que votre enfant est en isolement. Cet isolement peut être de deux types :

Isolement protecteur

Si votre enfant est en aplasie (moins de 500 Polynucléaires neutrophiles), cela signifie que le risque infectieux est alors plus important. Les précautions d’hygiène doivent par conséquent être renforcées : hygiène corporelle parfaite, lavage des mains rigoureux, port du masque et de la surblouse.

Isolement septique

Depuis quelques années, apparaissent des bactéries dites multi-résistantes, c’est-à-dire résistantes à plusieurs antibiotiques. On dit qu’un patient est porteur si la bactérie est retrouvée le plus souvent dans les selles… Si votre enfant est porteur d’une telle bactérie, il sera mis en isolement septique avec des mesures pour éviter sa transmission. Une étagère mobile sera installée dans le couloir, à côté de la porte d’entrée de  la chambre afin de se laver les mains et de mettre les protections nécessaires (surblouse, masque si aplasie…) avant d’entrer.

Des contrôles seront réalisés régulièrement.

Cet isolement sera aussi mis en place si votre enfant est porteur d’un virus contagieux, comme celui de la grippe ou de la bronchiolite.

L’aspergillose ( et les infections fongiques)

Il s’agit d’infections graves qui se développent chez des patients présentant des aplasies prolongées à partir de champignons micro-scopiques présents dans l’air.

Différentes mesures sont mises en place pour les éviter

  • Système de filtration d’air (flux laminaire, chambre à pression positive, plasmair, air sur…). Nous vous remercions de ne pas toucher les réglages de ces dispositifs et de signaler à l’équipe si vous pensez qu’un défaut de fonctionnement existe.
  • Les portes palières, des chambres, battantes des couloirs, vitrée de l’hôpital de jour
    et les fenêtres doivent être fermées dans la journée afin de limiter la circulation d’air. Les chambres sont équipées de rafraichis- seurs d’air.
  • Les zones de travaux avec émission de poussières sont isolées et ne doivent pas être traversées par les familles ni le personnel.

Nous vous demandons de respecter scrupuleusement les consignes (portes et fenêtres fermées) pour la sécurité de vos enfants.

En cas d’isolement pour aplasie ou risque de transmission d’un microbe votre enfant ne pourra sortir de la chambre qu’après autorisation médicale, en particulier pour se rendre à des examens.

L’aspergillose ( et les infections fongiques)

Il s’agit d’infections graves qui se développent chez des patients présentant des aplasies prolongées à partir de champignons micro-scopiques présents dans l’air.

Différentes mesures sont mises en place pour les éviter

  • Système de filtration d’air (flux laminaire, chambre à pression positive, plasmair, air sur…). Nous vous remercions de ne pas toucher les réglages de ces dispositifs et de signaler à l’équipe si vous pensez qu’un défaut de fonctionnement existe.
  • Les portes palières, des chambres, battantes des couloirs, vitrée de l’hôpital de jour
    et les fenêtres doivent être fermées dans la journée afin de limiter la circulation d’air. Les chambres sont équipées de rafraichis- seurs d’air.
  • Les zones de travaux avec émission de poussières sont isolées et ne doivent pas être traversées par les familles ni le personnel.

Nous vous demandons de respecter scrupuleusement les consignes (portes et fenêtres fermées) pour la sécurité de vos enfants.

L'alimentation

Les repas de l’hôpital sont préparés à la cuisine centrale. Il vous est néanmoins possible d’apporter de la nourriture à votre enfant, mais dans ce cas, vous devez impérativement demander conseil à la diététicienne car tous les aliments et boissons ne lui sont peut-être pas autorisés en fonction de son traitement.

L’accès aux offices alimentaires des 2ème, 3ème et 4ème étages est strictement réservé au personnel, qui se tient à votre disposition.

Certains enfants perdent le goût et l’appétit de façon temporaire au cours du traitement.

Nous vous invitons à le transmettre à l’équipe si tel est le cas. Une adaptation du régime alimentaire pourra alors être proposée par la diététicienne.

Selon les traitements ou en cas de perte de poids, une alimentation par voie veineuse (parentérale) ou par sonde (entérale) pourra être nécessaire.

L’ensemble de l’équipe médicale et para- médicale vous donnera alors toutes les informations nécessaires.

L'équipement des chambres

Un effort a été fait pour l’équipement des chambres. Il y a 20 ans, l’objectif était de disposer d’une télévision par chambre. Aujourd’hui les enfants béné-ficient dans toutes les chambres d’un écran LCD avec lecteur DVD intégré. Un ordinateur portable ou une tablette peuvent être prêtés sur demande (Connexion internet).

L’ensemble de ces matériels est acheté par différentes associations dont l’asso-ciation Chloé et l’association Junior Solidarité.

Grâce à l’Association Maxime Plus, un salon pour adolescents (situé au 3ème étage, côté porte 11) a ouvert ses portes début 2009.

Fin 2010, l’association BAB a contribué à la création d’un espace dédié aux enfants âgés de moins de 10 ans au 3ème étage et à la rénovation complète des deux salons des parents.

Les visites

Les visites sont impérativement limitées à 2 personnes en même temps par enfant. Dans l’intérêt des enfants hospitalisés, il est indispensable d’expliquer à vos visiteurs le lavage des mains et les règles d’hygiène du service. Par ailleurs, il est préférable de limiter tout contact avec l’enfant en cas de maladies contagieuses. N’hésitez pas à demander conseil à l’équipe médicale.

Aucun visiteur ne doit rester dans les couloirs, une salle d’attente au 3ème étage, et les salons des parents aux 2ème et 4ème étages leur sont réservés lorsqu’ils ne sont pas dans les chambres.

La sortie

A un moment donné, votre enfant  va réunir les conditions permettant sa sortie. Même si la décision de sortie vous semble rapide, elle sera organisée avec le médecin correspondant de l’hôpital d’origine ou le médecin traitant et le RIFHOP. L’infirmière puéricultrice de coordination, Mme Nadia Marquis, pourra vous recevoir pour répondre à vos questions.

La secrétaire hospitalière s’occupera des démarches administratives et relatives au transport.

Le suivi médical sera prévu en fonction du traitement de votre enfant. Il pourra comporter des consultations, des hospitalisations de jour ou à domicile, ou des ré-hospitalisations.

Selon votre lieu d’habitation, l’infirmière coordinatrice du réseau RIFHOP vous contactera. Si besoin, la venue des prestataires (infirmier à domicile, prestataires) sera organisée.